jppennachio@gmail.com guehillen@gmail.com

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2009

INFOS

INFOS

SE FAIRE ESCOQUER  (volontairement) de 2.000.000 de Francs AUCUN TRACAS POUR MMA (voir ci-dessous)

« MAGOUILLER » un dossier sinistre pour éviter de payer 209.143,00 € ( 1.371.889,00 Frs)

AUCUN TRACAS POUR M.M.A. , elle s’est faire. 

Voir le blog :

 http://0-blabla-0-traca.hautetfort.com

07:47 Publié dans assurances | Lien permanent | Commentaires (0)

06/04/2009

DOSSIER C.A.A.V.

Pour information aux Agents M.M.A.  : Avec des amis bien placés, on peut tous se permettre.

SYNOPSIS DU DOSSIER SINISTRE C.A.A.V.

En septembre 1993, la Société C.A.A.V. est victime d’un sinistre « Tempête ».

 Le rapport d’expertise conclut à une indemnisation de 2 millions de francs (Dommages matériels + Pertes d’exploitation).

 

L’Inspecteur-Régleur des M.M.A., M. JL, règle le sinistre.

 

LE GRAIN DE SABLE

 

Par le plus grand des hasards, lors d’un déjeuner avec son Agent Général, l’ancien PDG, M. J-PR, de la Ste C.A.A.V., également client à titre personnel, apprend que le sinistre s’était réglé pour un montant approximatif de 2 millions de francs.

Etonnement de l’ancien PDG qui fait part à son Agent que le montant lui paraissait bien au-delà de la réalité du sinistre et estimait que les MMA avez été considérablement abusé et certainement victime d’une importante escroquerie.

 

Les propos développés par l’ancien PDG étant de nature à confirmer l’escroquerie, l’Agent, avec l’accord de son client, informe la Direction Régionale et organise une réunion  qui a lieu dans les locaux du Cabinet d’expertise entre l’Inspecteur-Régleur, l’expert et l’ancien PDG.

 

Au vu des documents fournis (fausses factures, photocopies trafiquées) par l’ancien PDG, l’Inspecteur-Régleur et l’expert sont dans l’obligation de reconnaître que l’escroquerie ne faisait aucun doute. Le dossier est adressé à la cellule fraude de la Direction Générale.

 

L’ANCIEN PDG DE LA STE C.A.A.V.

 

Pour des raisons internes, M. J-PR,  a du démissionné en septembre 1992. En février 1993, M. J-PR a repris une fonction d’ Ingénieur  Conseil au sein de la Ste C.A.A.V. de ce fait il était présent lorsque le sinistre est survenu en septembre 1993.  M. J-PR a été évincé de la Ste C.A.A.V. en mai 1994 et a engagé une action prud’homale.

A ce titre, en contre partie de la dénonciation de l’escroquerie, M. J-PR avait eu la promesse de l’Inspecteur, M JL, devant l’Agent, de lui fournir une attestation devant lui servir pour son procès.

 

CHAPE DE PLOMB

 

6 mois après la réunion chez l’expert, silence radio.

 

Le 10 mai 1996, M. J-PR, adresse une lettre au Directeur des sinistres des MMA, lui relate le dossier et lui rappelle l’engagement de l’Inspecteur de lui fournir l’attestation désirée. AUCUNE REPONSE

 

Le 5 novembre 1996, intervention, téléphonique  auprès de la cellule fraude, dossier inconnu.

 

Le 6 novembre 1996 confirmation par lettre auprès du Directeur des sinistres, AUCUNE REPONSE

 

PAS DE DOSSIER C.A.A.V. aux MMA

 

En réponse à une intervention écrite auprès de M. J-C SEYS, le service contentieux de LYON, par téléphone, informe l’Agent que le dossier sinistre C.A.A.V. est introuvable au Siège et à LYON.

 

QUI A ETOUFFE CE DOSSIER ? QUI A DETRUIT DE DOSSIER ?  Zéro bla- bla – Zéro Tracas

 P.S. Suite à une panne de scaner les documents en pièces jointes n'ont pu être édités, ils le seront prochainnement boisdevergne@yahoo.fr

 

12:33 Publié dans assurances | Lien permanent | Commentaires (0)