jppennachio@gmail.com guehillen@gmail.com

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2009

FAUTE TRES GRAVE

DEVINETTE : Comment éviter de se faire "virer" alors que l'on commet une FAUTE GRAVE ?

Un Inspecteur de la MMA VIE (Responsable des BSI dans le Sud-Est) avait trouvé un moyen pour arrondir ses fins de mois.  

Par circulaire de la Direction Régionale du Sud-Est:

Il est strictement interdit aux Attachés d'Inspection de faire souscrire aux prospects des contrat I.A.R.D.

Si un prospect souhaite des informations sur l'IARD, l'A.I doit indiquer les coordonnées de l'Agent Général MMA territorialement compétent.

IMPERATIF: Se retirer immédiatement de chez un client déjà assuré auprès de l'un des Agents MMA.

Mais alors comment profiter de cette mane qui leur échappe? Tout simplement en demandant l'ouverture de code à une société concurente, en l'occurence, APRIL.

C'est ainsi que l' inspecteur des MMA VIE et son réseau d'attachés d'inspection (A.I.) plaçaient les contrats I.A.R.D. en courtage et ce avec commissionnement.

Le pôt aux roses a été découvert par un Agent Général MMA. Un gros client de son portefeuille a été prospecté par un A.I. MMA lequel à l'aide de son Inspecteur a fait résilier par le client un important contrat MMA A.I.P pour lui proposer le même contrat à APRIL ( projet établi sur lettre à entête des MMA avec les garanties et tarifs d'APRIL)  et lui fait soucrire deux contrats "Epargne" de 68.602 € et 7.622 €

Enorme préjudice financier causé à l'Agent Général, la commission annuelle du contrat AIP, les commissions des nouveaux contrats.

L'Agent Général alerte le Directeur Régional VIE et réclame le rattachement des contrats d'épargne et les commissions correspondantes.

Refus du Directeur, il demande une enquête. Résultat de l'enquête : LE DOSSIER EST CLASSE SANS SUITE 

Non pas faute de preuves, celles-ci versées au dossier sont irréfutables et reconnues comme telles par le Directeur MMA VIE et le Directeur I.A.R.D.

- Quid du rattachement des contrats et du reversement des commissions à l'Agent: REFUS

- Quid de la concurence déloyale fait à sa propre société par l'inspecteur VIE : ENQUETE CLASSEE SANS SUITE

- Quid de la REVOCATION IMMEDIATE POUR FAUTE GRAVE de l'Inspecteur : AUCUNE SANCTION

- Quid de la réaction de la Direction Générale : CE DOSSIER CONCERNE LA DIRECTION REGIONALE DU SUD-EST

Un fait certain, l'Inspecteur VIE et le Directeur VIE ne sont pas "frères de sang".

 

 

08:10 Publié dans assurances | Lien permanent | Commentaires (0)